LA MAISON DE MON PÈRE

Accueil > Poésies > La maison de mon père

S'il est une maison
Qui est restée en moi
Bien plus que de raison
Une source d'émoi,

C'est naturellement
Ma demeure première :
Modeste appartement,
Inondé de lumière.

Je le vois s'animer
Du souffle de la vie,
Et ne puis réprimer
Une impossible envie :

Revivre un court instant,
Entre mes père et mère
Dans ce cadre envoûtant,
Mon bonheur éphémère.

259 - M.B - 18.12.2001
RECHERCHER :

ACCUEIL | ARCHIVES | RECITS | SAGAS | PHOTOS | POÉSIE | PRESSE LOCALE | PHOTOTHEQUE  | MESSAGERIE | LIENS | PUBLICATIONS

Pour me contacter